Initier le changement

" Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde ", Gandhi.

En effet, nous sommes de plus en plus nombreux à souhaiter le changement, à ne plus nous sentir à l'aise dans ce monde, il est vrai que la santé de notre planète devient préoccupante et que parfois la santé mentale de sa population l'est aussi.

Mais, je remarque en parallèle que ce changement nous avons encore trop tendance à l'attendre, j'entends par là que nous souhaitons qu'ils viennent d'ailleurs, de plus haut, de plus loin, de notre voisin, des inconnus, voire même d'horizons lointains, ou alors, nous espérons qu'en nous réveillant un bon matin tout soit devenu différent, transformé, lumineux et serein, tel un miracle. 
Alors, nous sommes admiratifs des personnes qui osent dire ce qu'elles pensent, qui s'autorisent à vivre autrement, qui brisent les chaînes qui les emprisonnent, qui jettent leurs masques pour vivre en toute transparence, car ces personnes incarnent la légèreté dont nous rêvons, elles montrent la voie de l'évolution. Elles sont courageuses et audacieuses. 
Nous attendons donc de ces personnes là, celles qui osent, le changement auquel nous aspirons depuis si longtemps, nous désirons qu'elles tracent le chemin, comme cela a souvent été le cas précédemment. Mais aujourd'hui les temps ont changé, et les prises de consciences sont multiples et variées, les énergies que nous recevons sont celles de la clairvoyance, du discernement, de la vérité, notre cœur le sent et le sait. Il n'y a pas d'élus ou autres qui montrent la voie comme dans l'ancien temps, mais un éveil de masse. Cela signifie donc que nous ressentons tous l’ascension, et qu'on le veuille ou non le changement est et sera.
Et comprenons ceci, plus nous sommes nombreux à travailler pour le changement plus celui ci se manifestera

On peut en effet attendre des éclaireurs qu'ils nous montrent la voie, mais ne serait-ce pas plus judicieux de devenir l'éclaireur de notre propre vie ? 
Si l'on souhaite vraiment ce changement n'est-il pas préférable de l'incarner, d'en devenir l'initiateur, de passer de doux spectateur à alchimiste de notre vie ?

Il est vrai qu'il n'est pas simple de se démarquer, de sortir du lot, et s'affranchir du regard des autres est un sacré travail, mais ce n'est pas en répondant aux attentes extérieures que l'on se place en maître de sa vie et devient la clé du changement.

Le seul obstacle à la transformation est la peur de perdre quelque chose (amis, famille, argent, emploi, croyances...), mais lorsque l'on comprend que nous n'avons rien à perdre dans le changement mais au contraire tout à y gagner, les choses s'apaisent, car en réalité ce que nous perdons est ce qui ne résonne plus en nous. Ceci est une clé essentielle à conscientiser : nous perdons simplement ce dont nous n'avons plus besoin ! Dan Millman, auteur du "Guerrier pacifique", le résume ainsi : "le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour créer du nouveau, et non pas pour se battre contre l'ancien"

Un jour, des proches m'ont dit "tu vas avoir des problèmes si tu parles trop sur ta page des choses qui dérangent", car à ce moment là je parlais de "la politique de la peur" menée par certains gouvernements, choix politiques qui mettent trop souvent fin au discernement de chacun, ce à quoi j'ai eu envie de répondre "c'est en ne disant rien que l'on va avoir des problèmes !", à chacun son point de vue, mais j'ai alors compris que mes propos, qui étaient pourtant compris et partagés par mes proches, devenaient avant tout une source d'inquiétude pour eux, ils avaient peur de me "perdre". Je comprends cette peur mais ne la partage pas, car je sais que la peur n'a qu'une seule issue positive : celle d'être dépassée ! Et pour la dépasser il faut avoir le courage d'être soi, l'envie de devenir le moteur de son propre changement. Donc avoir l'audace de perdre ce qui nous pèse, car nous perdons plus d'énergie à maintenir ce qui est obsolète en place, alors qu'il nous suffit d'ouvrir les mains pour nous libérer.

Et j'insiste sur ce point si important, plus nous sommes nombreux à oser le changement, plus il se manifestera, car une fois la majorité en place tout se renversera, la lumière s'installera. Ceci est en cours et irréversible puisque nous sommes en pleine ascension, alors pourquoi ne pas apporter chacun sa pierre à l'édifice en incarnant le changement que nous souhaitons voir dans ce nouveau monde qui nous tend la main.

Rappelons-nous que nous sommes nombreux à œuvrer dans ce sens, même si nous pensons chacun le faire et le vivre dans notre coin, chaque personne qui ose écouter son être est un rayon de plus qui s'ajoute au grand soleil de l'Un, car nous sommes tous unis dans ce même but : ascensionner. Il est important de prendre conscience de cela, nous sommes nombreux, bien plus nombreux que l'on pourrait le croire et c'est merveilleux ! Nous constatons fréquemment que celles et ceux qui osent le changement sont pointés du doigt, critiqués et catalogués, ceci n'a que pour but de freiner l'ascension, nul besoin de prêter attention à ces jugements.
Toutes les valeurs actuelles déséquilibrées sont en train de s'effondrer, pour être remplacées par des énergies justes et bienveillantes, il en est ainsi !

N'ayons plus peur d'être qui nous sommes, d'écouter nos idées et nos envies.

J'ai remarqué que mes choix de vie surprenaient parfois, voire effrayaient car montraient une autre voie possible, la résistance au changement est parfois tenace pour quelques uns, mais j'ai également eu la joie de constater que mes choix ouvraient les yeux à d'autres. En effet, lorsque je dis que j'en ai assez de répondre à des exigences extérieures, et de vivre comme "on" l'a décidé pour moi, que je fais ce que j'ai envie de faire quand je veux le faire, avec amour et bienveillance évidemment car ce sont les outils essentiels, les gens s'arrêtent quelques minutes sur mes propos, sourient, alors je vois leur regard s'illuminer à l'idée que tout est possible, même un autre mode de vie.
Et même si parfois il m'arrive de douter, de me demander si mes choix sont corrects puisqu'ils diffèrent tant de ceux des autres, je me recentre en mon cœur pour ne pas me laisser envahir par ce parasitage mental que sont les doutes et la peur, puis, je regarde la vie à laquelle j'aspire qui n'est que liberté, joie et amour, tout en me demandant si mon chemin m'y mène. Si la réponse est "oui" mon chemin est alors parfait, si c'est "non" il est temps de changer de voie car rien n'est à jamais figé.

Et vous, pouvez-vous dire que le chemin que vous empruntez vous mène à la vie dont vous rêvez, ou bien vous y éloigne t-il ?

Aujourd'hui JE SUIS le changement auquel j'aspire.

Je conclue par cette phrase de Charles F. Kettering : "Le monde déteste le changement, c'est pourtant la seule chose qui lui a permis de progresser"

 

Emilie Dedieu