Retour au naturel

Je ne me lave pas tous les jours !
Voilà, c'est dit !
Quelle drôle d’introduction n'est-ce pas ?

Comment avez-vous réagit à la lecture de cette première phrase ?
Étonné, écœuré, perplexe, amusé... ?

Un jour, un reportage est passé à la télévision dans lequel apparaissait un couple qui avait choisi de vivre le plus naturellement possible, pour cela, ils se lavaient dans une rivière etc. Je n'ai pas regardé ce reportage alors je ne peux en parler, en revanche, lorsqu'il a été partagé sur facebook, je n'ai lu que des commentaires négatifs pointant du doigt le choix de vie de ce couple et leur manque d'hygiène. Cela ne m'a malheureusement pas étonnée à vrai dire.

Je répète que je n'ai pas visionné le reportage, je n'en connais donc la teneur exacte. Toutefois, je comprends que des personnes souhaitent un retour aux sources et je ne vois pas pourquoi on devrait les juger. Vivre selon ses principes ne devrait pas déranger, à partir du moment où cela ne va pas à l'encontre de la vie. 
Malgré tout, les réactions dans les commentaires étaient assez violentes, entre les "émoticônes vomi" , les personnes les jugeant "cracras", les personnes les traitant de "primitifs", des "désolant" par ci et des "au secours" par là... 
Dès que l'on sort un peu du cadre on est vite pointé du doigt et critiqué.

J'ai alors répondu, en commentaire, que je ne me lavais les cheveux que tous les 15 jours, voire toutes les 3 semaines parfois, et que je me lavais le corps simplement à l'eau et pas forcément tous les jours.

Pourtant, je ne me sens pas sale bien au contraire ! Je pense même ne jamais avoir été aussi bien dans ma peau et mon corps, tout simplement car j'écoute mes besoins et y réponds. Mon corps n'a pas besoin d'être savonné matin et soir avec un produit chimique et abrasif, mes cheveux n'ont pas besoin d'être lavés tous les deux jours avec des shampoings contenants une trentaine de composés toxiques... Est-ce cela être propre ? pas de mon point de vue, mais cela n'engage que moi.

J'ai, moi aussi, bien longtemps écouté l'industrie/la société/les autres, qui me disaient d'utiliser ceci ou cela tant de fois par semaine, pour aujourd'hui n'écouter que moi et mes envies. 
A cette époque où j'étais en apparence si "propre", j'avais pourtant des petits soucis, tels que des boutons sur le visage, les cheveux gras, malgré le déodorant que je mettais il existait tout de même des petites odeurs disgracieuses, mais je pensais que c'étaient ma peau et mon corps qui devaient êtres mal fichus ... puisque ces produits étaient censés me rendre si "pure"
Et si par malheur je n'avais pas le temps de laver mes cheveux au bout de deux jours, je me sentais mal, je culpabilisais car j'étais réellement persuadée d'être sale... Au final, tous ces produits me rassuraient, mais c'est tout ! 

Comment en est-on arrivé à nous faire croire que nous sommes sales si nous n'utilisons pas un gel douche de grande marque ? Pourquoi avoir peur d'un retour au naturel ?

Aujourd'hui, fort heureusement pour moi tout va très bien, je me sens bien dans mon corps, je n'ai pas besoin de retirer cette couche bienfaitrice qu'il fabrique naturellement chaque jour, je l'écoute et le respecte au maximum, je me lave quand je sens que c'est le moment, et pareil pour mes cheveux, et si possible avec des produits naturels, cela ne m'empêche pas d'être coquette et de prendre soin de moi, je prends justement soin de mon corps en le respectant et le choyant, mais pour moi le choyer ce n'est pas l'étouffer sous une tonne de parfum chimique, mais au contraire apprendre à l'aimer tel qu'il est.

Le message ici n'est pas de ne plus se laver, pas du tout, mais simplement d'écouter son corps et répondre à ses besoins et non écouter les exigences extérieures. Il y a un juste milieu à tout et l'équilibre est toujours ce qu'il y a de mieux.
Le naturel n'est pas "sale". Je ne parle pas de laisser-aller ou négligence mais simplement d'écoute de soi et de justesse. Il est bien sûr très agréable de prendre une bonne douche après une longue journée de travail.

J'ai beaucoup de respect pour les personnes qui ont bousculé leurs habitudes pour adopter un mode de vie saint et naturel. Chose que j'essaie de faire pas à pas, à mon niveau.

Je suis consciente que certains de mes choix quant à mon corps sont encore conditionnés par l'extérieur, je l'accepte car j'en ai conscience. Et je sais que mon chemin me mènera vers l'évolution quand ce sera le bon moment. 
Par exemple, je souligne mes yeux avec un trait de khôl, car j'aime le résultat, mais peut-être qu'un jour je me passerai de cet artifice.
Ou encore je ressens aujourd'hui le besoin de masquer mes quelques cheveux blancs, et viendra certainement le moment où j'aimerai ce qu'ils représentent.
L'essentiel étant d'écouter ses propres besoins, et non ce que l'on tente de nous imposer !

En attendant, apprenons à aimer notre corps tel qu'il est, son odeur, sa lumière, nos cheveux au naturel... Cela ne nous empêche pas de porter du parfum si le cœur nous en dit, ou bien de nous laver deux fois par jour si cela semble approprié, en revanche, cessons de pointer du doigt le naturel lorsqu'il reprend ses droits. Notre corps et beau et merveilleux ! L'entretenir ne signifie pas éliminer ce qui est censé "être", mais simplement le laver et le purifier avec amour.
Écoutons nos besoins et non ceux des industries...

Je vais certainement passer pour une personne négligée auprès de ceux qui liront le commentaire que j'ai déposé sur Facebook, voire peut-être même auprès de certaines personnes qui liront cet article, mais peut importe à vrai dire car je me sens bien comme je suis. J'illustre cela avec, fait assez rare, une photo de moi, ai-je l'air sale ?

 

Emilie Dedieu

42694378 1959296370798577 5992370879986663424 n