Les âmes soeurs

Parlons un peu de l'âme sœur.
Comme je l'ai souvent dit : "Avant de partir en quête de votre âme sœur, partez en quête de votre intérieur"
En effet, beaucoup font de la recherche d'une âme-sœur un objectif. Pourtant, ce n'en est pas un.

On pense à tort que notre âme-sœur apportera guérison à notre cœur, alors que nul autre que soi même (soi m'aime) ne peut se soigner (soi nié).

Cette fausse croyance que l'âme-sœur est le remède à nos maux n'apporte que déception et limitation à celui qui la porte. 
Car, celui qui ne trouve pas son âme-sœur s'en retrouve frustré, et celui qui la trouve peut être déçu de la relation puisqu'il s'attendra à un changement révolutionnaire dans son quotidien.

Toutes ces attentes inconscientes ne peuvent que porter à la désillusion. Par ailleurs, elles vont à l'encontre de l'évolution véritable, qui ne peut être qu'intérieure, qui ne dépend que de Soi.

L'âme sœur n'est pas le prince charmant qui réveille sa belle endormie, même si c'est le message le plus souvent véhiculé. Ce conditionnement fait qu'aujourd'hui beaucoup trop attendent le sauveur... en vain.

Assurément, l'âme-sœur n'est pas un remède miracle, ce n'est pas une fin en soi mais une continuité
De plus, nous en avons plusieurs, ce n'est pas forcément une relation de couple, cela peut-être un lien amical, une connexion fraternelle ou autre. 
Parfois, une rencontre âme sœur donne naissance à une relation compliquée, mais, jamais celle ci ne deviendra destructrice contrairement à ce que l'on peut lire ici et là. L'amour véritable n'est pas, et n'a jamais été, synonyme de destruction. Cette fausse croyance que vivre avec notre âme sœur est source de souffrance si l'on n'est pas prêt est erronée, cela nous pousse à accepter des relations hautement toxiques et destructrices. Pensez-vous vraiment qu'une (vraie) relation âme sœur pousse à la destruction et à la souffrance ? Celles et ceux qui pensent être avec leur âme sœur et acceptent via cette idée une relation qui les condamne au malheur doivent réellement réviser leurs croyances à ce sujet. Est-ce réellement cela cheminer avec son âme sœur ? le sacré siège t-il dans la douleur ?

Notre âme sœur ne se cherche pas, elle vient tout simplement à nous, elle apparaît au moment propice. Et, encore une fois, la rencontre avec l'âme sœur se fait obligatoirement quand c'est LEmoment. Il est coutume de lire que parfois l'autre n'est pas prêt pour cette rencontre, mais ceci n'est pas possible car tout est à jamais parfait, alors, si la rencontre se fait c'est qu'elle a été divinement planifiée, même si elle n'est que brève et reste sans suite, c'est ainsi. Pensez-vous réellement que l'Univers puisse commettre une erreur en mettant sur votre chemin une personne alors que vous n'êtes pas prêt ? Il n'y a pas de hasard, ne l'oublions pas.

Tout le monde est d'accord pour affirmer que nous sommes des êtres complets, et que rien ici bas n'est le fruit du hasard, mais dès qu'il s'agit d'âmes soeurs les discours deviennent changeants voire contradictoires...

Une rencontre avec notre âme sœur a beaucoup à nous apporter, c'est une merveilleuse expérience, une relation que l'on ressent en son cœur, mais, notre âme sœur ne vient pas nous compléter, c'est à nous seul de marier notre intérieur, d'entre-mêler notre Yin et notre Yang. En revanche, notre âme sœur peut illuminer notre chemin, apporter à notre vie une étincelle de bonheur. Puis, c'est à nous de cultiver ce feu divin. Le sacré réside depuis toujours en nous. 
Notre âme sœur, tel un miroir, pourra nous mettre face à nos blessures afin que nous les guérissions, ou encore, de par son expérience, elle pourra être un bon guide, un beau messager qui nous poussera à nous dépasser, mais, elle ne fera jamais le travail pour nous.

Alors n'attendons pas notre âme sœur pour avancer, passons de l'attente à la patience, et n'alimentons plus de fausses croyances telles que "une relation âme sœur est destructrice", croyances qui ôtent le côté divin de cette rencontre.

On a fait de l'âme sœur une sorte de sauveur, ou alors une forme de destructeur, mais, ni l'une ni l'autre des ces croyances n'est vraiment juste. La patte de l'homme et son ego est plus que présente dans ces représentations erronées, qui sont une fausse interprétation de l'amour véritable et nous éloigne de l'essentiel, du vrai but : apprendre à s'aimer.

Je conclus avec un peu de mon vécu : Il y a 4 ans de cela, mon âme sœur me fut présentée en rêve. Un homme que je ne connaissais pas encore physiquement. "On" m'a demandé d'être patiente car tout arriverait à point nommé... Deux années plus tard, j'ai en effet croisé le chemin de cet homme, celui de mon rêve, mon âme sœur. Aujourd'hui, nous partageons notre vie et avons accueilli une merveilleuse petite âme, notre petite Deva. Tout est parfait ! Mais, je n'ai pas attendu cette rencontre magique pour me sentir complète, pour être heureuse, épanouie. Je l'étais déjà avant, je le suis toujours maintenant, et je le serai encore après. Il est vrai que cette relation m'apporte de belles choses, qu'elle me pousse vers le haut, il suffit que je regarde mes deux dernières années pour constater une évolution intérieure incroyable. Mon âme sœur m'aide à rester ancrée, il manifeste ce qui en moi reste dans le non-manifesté, et inversement, je l'aide à s'ouvrir au monde subtil, je manifeste ce qui en lui reste dans le domaine non-manifesté. Alors, on pourrait croire que l'on se complète, mais ce n'est pas le cas, car nous avons l'un et l'autre conscience que ces deux parties manifestées et non-manifestées nous habitent déjà, seulement, je les vois plus clairement grâce à mon âme sœur qui devient miroir et inversement. Nous nous apportons de belles choses mutuellement, des échanges, de l'amour, de la joie. Sa présence est tel un amplificateur de ce qui est, car le bonheur je le vivais déjà avant, mais, aujourd’hui, je le vis de façon encore plus grandiose.
Alors, je suis heureuse de l'avoir rencontré, mais ce n'est pas une fin en soi, non, cela n'est pas une fermeture mais une ouverture.
Si un jour nos chemins viennent à se séparer, car, encore une fois, contrairement aux croyances reçues les âmes sœurs ne terminent pas toujours leur vie ensemble, je serais triste évidemment, mais, il n'emportera pas avec lui une partie de moi, je ne me sentirais pas incomplète ou diminuée. Je resterais qui je suis, et mon chemin toujours ouvert car je suis la seule à le tracer. 
Je profite de ce message pour le remercier d'être à mes côtés.
Il n'est pas venu me guérir, je ne suis pas venue le guérir, nous sommes venus nous aimer, tout simplement.

Notre âme sœur n'est qu'amour, et cela est également valable pour tout ce qui s’apparente à ces relations divines.
Par ailleurs, nous pouvons vivre une relation tout à fait incroyable et merveilleuse avec une âme qui n'est pas notre âme sœur.

 

Emilie Dedieu