Le karma

Le karma est à mon sens un formidable outil d'évolution.

Je ne vois absolument pas cela comme une punition, ou un fardeau que l'on nous impose. Le karma est un choix de l'âme, dans le sens où l'âme y inscrit ce qu'elle souhaite dépasser quand elle sera incarnée sur Terre.

Je vois le karma comme un livre dans lequel on note les expériences que l'on souhaite traverser dans notre vie terrestre. Une fois l'expérience vécue, mais surtout transcendée, dépassée, la note est effacée... et ainsi de suite jusqu'à ce que les pages du livre redeviennent vierges. Dans ce dernier cas, la réalisation de soi est complète et le karma n'a plus lieu d'exister.

Pour effacer une note, notre âme va appeler à elle une situation précise (situations que nous avons tendance à appeler épreuves). En réalité ces épreuves sont essentiellement des opportunités d'évolution.

Lorsque la personne n'arrive pas à dépasser l'expérience/épreuve qui est sienne, il est fréquent que l'âme recrée la même situation jusqu'à ce que la note soit effacée à tout jamais. Ainsi, on peut parfois revivre la même expérience à plusieurs reprises, dans cette vie et dans les autres.

C'est pour cela que beaucoup de personnes ont l'impression de vivre les mêmes épreuves, de répéter les mêmes choix, tout au long de leur existence (ce n'est pas une impression mais un fait). Cela peut se répéter longtemps, jusqu'à ce qu'on passe de la réaction à l'action.

La réaction c'est lorsque l'on se réfère à son passé et adopte les mêmes schémas comportementaux face à une expérience. Répéter ne permet pas d'avancer, bien au contraire. L'action c'est lorsqu'on s'autorise à faire un nouveau choix face à une expérience qui se répète, lorsque l'on agit on redevient créateur de sa vie.

Par exemple, si une personne est constamment confrontée au rejet, elle va se créer un sentiment de solitude. Dans son livre/karma il est très surement noté "apprendre à ne plus se sentir seule". Son âme va lui envoyer des occasions de se dépasser, des clés, en la confrontant au rejet. Et si, au prochain abandon cette personne est toujours dans la réaction, elle se sentira encore plus "seule"; alors que si elle est dans l'action, elle se servira de cette expérience pour reprendre contact avec son Vrai moi, elle profitera de cette "solitude" pour méditer, pour se rapprocher de ses guides... etc. Et au final, ce sentiment de solitude disparaitra, elle se rendra compte qu'elle n'est jamais seule, et sa "note" pourra être gommée de son livre.

Lorsque nous parvenons à gérer la situation qui nous échappait auparavant, nous en ressortissons grandis, invincibles, lumineux.

Parfois, nous nettoyons notre karma la nuit, dans nos rêves. C'est souvent ce qu'on appelle des cauchemars. Ils nous permettent de vivre des scènes sans avoir à les traverser "réellement", et ainsi de nous dépasser.

Alors voyons notre karma comme un beau livre ouvert, pas comme un poids sur nos épaules.

 

Emilie Dedieu.

×