Le but du jeu

Il faut savoir qu'il n'y a pas réellement d'épreuves, et comme le dit si bien Stephen R. Covey: "ce n'est pas ce qui nous arrive, mais notre réponse à ce qui nous arrive qui nous blesse".

En effet, la vie est une question de point de vue, nous pouvons choisir d'être blessé par une situation, tout comme nous pouvons décider que cela ne nous touche guère, ceci reste un choix qui nous appartient.

Comme le nom l'indique, une situation permet de nous situer. Alors où décide-je de me placer ? Dans la douleur ou dans la joie ?

Il n'y a pas d'épreuves imposées, il existe seulement des opportunités de s'élever.

Chaque pierre sur notre chemin, si grosse et encombrante soit-elle, est une pierre placée ici par notre âme. Rien n'est du au hasard, alors nous pouvons décider de trébucher sur cette pierre et tomber, ou encore nous pouvons décider de monter dessus pour prendre de la hauteur et voir encore plus loin.

Ce grand échiquier de la Vie que nous avons créé à notre attention, a déjà commencé sa partie, mais il l'a commencé dans une autre vie. C'est ce qui est le plus troublant, on continue dans chaque nouvelle vie une partie commencée dans une précédente, qui elle même a pris la suite d'une partie débutée dans d'autres temps.

Nous devons donc nous adapter à la partie en cours. C'est en ce sens que l'on voit des épreuves, car parfois les pièces ne sont pas positionnées là où on aimerait qu'elles le soient, et l'on oublie que c'est nous qui les avons posées là dans un autre temps.

Ainsi, un divorce douloureux dans notre vie actuelle, sera peut être une vraie libération karmique liée à un mariage forcé dans une autre vie avec impossibilité de partir. Ce divorce d'aujourd'hui pourra être perçu comme un échec (et mat), alors qu'il est un réel besoin de l'âme d'expérimenter cela ici et maintenant pour cicatriser la blessure d'un attachement forcé, d'un emprisonnement d'autrefois. Gouter à une liberté refusée auparavant. Mais le petit moi ne le sait pas, et peut vivre ce divorce comme une épreuve.

La vie est faite d'une multitude d'opportunités de s'alléger, d'évoluer.


Alors jouons sur ce bel échiquier, et acceptons que si nous nous souvenions déjà de la partie en cours, la victoire perdrait de sa saveur.

 

Emilie Dedieu