L'ego

L'ego possède trois fonctions principales : contrôler, prédire et défendre.

L'ego prend forme dès le plus jeune age, lorsque l'on est face à notre première contrariété, notre premier "non". Cela ressemble un gros bouclier qui se met en place pour nous protéger. A chaque événement déplaisant, l'ego ajoute une couche au bouclier, alors il finit par devenir très lourd, jusqu'à nous étouffer. Il associe chaque événement présent à un événement du passé (par exemple une personne qui aura eu un accident de voiture sera effrayée de conduire à nouveau), l'ego est apeuré lorsque quelque chose d'inconnu se produit, il perd ses repères et tente de reprendre le contrôle. La majorité des gens est gouvernée par son ego, et vit dans la crainte, oubliant de se connecter à son Moi supérieur. N'oublions pas que nous ne sommes pas notre ego, il faut apprendre à le discipliner et l'apaiser.

Voici une définition de l'ego très rigolote : C'est plein de petits Moi qui vont dans tous les sens et prennent souvent le contrôle de votre vie, comme des gremlins... L'ego se reproduit très vite, toujours comme un gremlins. Mais, comme le point faible des gremlins, l'ego meurt quand on met la lumière sur la peur qui l'a créé. Il faut le faire passer du gremlins indiscipliné à Guizmo, tout doux, câlin et bienveillant.

Pour cela, il faut accepter nos traumatismes, douleurs, souffrances passés, ainsi, nous ne les alimentons plus, ils n'ont plus vraiment d'importance dans nos vies, nous n'avons plus besoin d'y penser ou d'en parler et d'y associer une situation présente, ILS SONT tout simplement. On sort de l'ombre pour aller vers la lumière, là où l'ego ne peut nous suivre. 

Pour dépasser son ego, il faut aussi apprendre à se transcender, se dépasser. C'est à dire sortir de notre zone de confort, à l'extérieur de laquelle notre ego n'a plus de prises, plus de repères. Notre ego aime nous retenir dans notre bulle, et lorsque l'on change nos habitudes, que l'on tente des choses que nous n'aurions osé faire auparavant, notre ego ne peut plus intervenir car nous l'avons dépassé, nous avons repris le contrôle de notre vie

Prendre le dessus sur son ego c'est tout simplement savoir lâcher prise. Lâcher prise en acceptant la vie telle qu'elle est. Ainsi, on ne calque pas le présent sur le passé, on vit le ici et maintenant. L'ego vivant seulement dans le passé et le futur, centrons nous dans le moment présent, profitons de notre vie pleinement, savourons chaque minute, chaque seconde.

Soyons heureux, c'est la voie qui mène à la libération.

Et n'oublions pas que se battre contre l'ego, c'est être dans l'ego. En effet, seul l'ego exige qu'il faille se battre dans la vie, alors ne luttons pas contre lui mais avançons avec lui.

Je propose un exercice pour apprendre à travailler avec son égo: ICI

Emilie Dedieu

Images