Féminin et masculin sacrés

Nous vivons depuis des millénaires avec une vision faussée du masculin et du féminin. Notre monde, tel qu'il est aujourd'hui, s'est construit sur un masculin archaïque, en délaissant le féminin. Ceci n'est pas un jugement mais une observation.

En effet, il est coutume de croire que le féminin est signe de faiblesse, alors nous tendons à l'étouffer afin d'exprimer et mettre en avant le masculin. Nous pensons que le masculin est la force, et comme nous considérons notre monde comme "dur", monde dans lequel il faut se battre pour survivre, nous préférons mettre en avant notre partie masculine. Mais, cette partie manifestée est un masculin égotique, agressif, parfois violent, bien loin de notre masculin sacré.

Dans cette lutte, notre féminin si longtemps refoulé essaie par tous les moyens de se faire une petite place, en usant et abusant de charme et de manipulation, bien loin de notre féminin sacré.

Nous nous sommes bien souvent construits sur ce schéma erroné, et ceci créé un déséquilibre intérieur qui se reflète dans nos relations, et qui se répercute sur la Terre entière. Nous nous sentons incomplets, et nous recherchons en l'autre la partie que nous refoulons.

Pourtant, en chacun de nous réside ce masculin et ce féminin sacré. Un homme ne devrait refouler son féminin sacré, tout comme une femme ne devrait refouler son masculin sacré (bien qu'il arrive fréquemment que la femme refoule elle aussi son féminin sacré).

Le féminin sacré est notre intuition, notre sagesse, notre accueil, notre force intérieure. Il est lié au monde subtil.

Le masculin sacré est notre action, notre audace, notre vigueur, notre force extérieur. Il est lié au monde physique.

Le féminin reçoit, le masculin donne.

Par exemple, lorsque me vient l'envie de peindre, je reçois par l'intermédiaire de mon féminin sacré l'inspiration, puis je me sers de mon masculin sacré pour remplir ma toile. Mon féminin est lié au monde du non-manifesté, et mon masculin est relié au monde manifesté.

En naissant dans un corps de femme, notre masculin sacré nous servira de protecteur, nous rassurera, il portera notre féminin sacré vers le haut.

En naissant dans un corps d'homme, notre féminin sacré nous apportera douceur, chaleur, intuition, il guidera notre masculin sacré sur le bon chemin.

Le féminin sacré a un rôle de guide, alors que le masculin sacré un rôle de protecteur.

En comprenant cela, il devient assez simple de voir notre partie refoulée, est-ce le masculin sacré qui nous pousse à l'action et nous protège, ou est-ce notre féminin sacré qui nous montre le chemin et nous aime ?

Ces deux énergies complémentaires, représentant le Yin et le Yang asiatique, résident déjà en nous, elles ne se trouvent pas à l'extérieur, c'est à nous de voir en nos comportements quelle énergie nous utilisons le plus, puis de reprendre contact avec l'énergie refoulée. Sans cela, nous nous sentirons perpétuellement incomplets, et créerons des relations soumises à des conditions, à de l'attente.

Si c'est notre masculin sacré que nous masquons, il est temps de passer à l'action, de tenter, d'oser, de faire, de dire. Si c'est notre féminin sacré que nous refoulons, il est temps d'écouter son intuition, de se faire confiance, d'entendre sa voix intérieure, d'accueillir les informations du monde supérieur.

Le grand changement qui opère en ce moment énergétiquement parlant est un inversement de la tendance, nous sommes en train de basculer du masculin archaïque (qui n'a rien à voir avec le masculin sacré), vers le féminin sacré (intuition qui se développe, réveil en masse...), féminin sacré qui montrera la voie au masculin sacré. Il est donc essentiel pour notre évolution de suivre ce mouvement et d'harmoniser nos deux pôles afin de retrouver un équilibre intérieur.

 

Emilie Dedieu

×