Etre responsable

Je remarque assez souvent que lorsque l'on parle de responsabilité, dans le sens où nous sommes responsable de notre vie, de nos choix, de nos expériences, beaucoup de personnes s'offusquent. En effet, le sentiment d'être victime, que ce soit victime du mauvais sort, de la vie, de destin ou autre, est encore bien ancré en nous. 

Pourtant, notre cœur murmure que chaque expérience est un choix de l'âme dans un but évolutif, même lorsque le mental hurle que nous n'avons pas de chance. 

On pense qu'être responsable est une punition, alors qu'au final c'est ne pas être responsable qui en est une. Ne pas se sentir responsable signifie avoir des attentes envers les autres, dépendre des aléas extérieurs, se soumettre au bon vouloir de la vie, cela signifie tout ce que l'on veut sauf être libre, et seule la liberté mène au bonheur véritable. Car c'est cela être responsable : VIVRE LIBRE.

On imagine à tort qu'être responsable est douloureux, on dit que cela nous pousse à la culpabilité, mais en réalité c'est l'inverse qui se produit, en effet, ce n'est que lorsque l'on refuse les rênes de sa vie que l'on souffre réellement, c'est à ce moment précis que l'on culpabilise car on sent intérieurement que nous nous mentons à nous même, que nous laissons consciemment des choses nous échapper. La culpabilité n'est pas liée à ce que l'on fait, mais plutôt à ce que l'on ne fait pas : être responsable de nos pensées, paroles et actions.

Une personne qui se sait responsable de sa vie comprend que toutes ses expériences l'aident à s'améliorer, à se définir, à se rapprocher de qui elle désire être, une personne responsable ne culpabilise pas car elle sait s'excuser, apprendre, s'améliorer et avancer. Elle se sert de ce qui est fait pour devenir meilleure.

Mais, nous sommes souvent en réaction face à ce qui nous blesse, c'est à dire que nous nous y opposons, nous refusons d'y voir notre part de responsabilité, c'est tout à fait humain, mais, ces mêmes réactions nous placent immédiatement au rang de victime, et être victime c'est perdre son pouvoir, tandis que voir notre part de responsabilité c'est le reprendre.

Lorsque l'on commence à se considérer comme victime, on refuse la clé qui ouvre nos chaînes, car qui se dit victime attend un sauveur autre que lui même. 

Par exemple, si je suis malheureuse, je vais attendre de mon compagnon qu'il me redonne le sourire, peut-être y parviendra t-il, et dans ce cas je serais dépendante de lui, mon bonheur viendra d'un autre. Peut-être n'y arrivera t-il pas, et dans ces conditions je lui en voudrais de me laisser ainsi, de ne pas savoir ôter la douleur qui m'habite. Mais, quoi qu'il en soit, ni l'une ou l'autre des ces options ne constituent une solution efficace, car les deux me privent de mon pouvoir, elles m’empêchent de saisir le vrai bonheur, celui qui réside déjà en moi et que je suis la seule à pouvoir saisir.

Ou encore, si une personne me blesse avec ses mots, et que je ne veux accepter que cette blessure existe avec mon accord, je laisse l'autre prendre l'ascendant sur moi en choisissant le rang de victime. Pourtant, je peux aussi décider que sa parole ne m'affecte pas, car en réalité je suis la seule responsable de ce qui peut m’atteindre ou non. Au final ce n'est pas l'autre qui me blesse mais moi qui l'y autorise, c'est ma réaction qui me fait le plus de mal. 

Responsabilité est le maître mot de notre vie car c'est la clé de notre liberté.

Nous sommes responsable de nos pensées, paroles et actions, nous sommes responsable de ce que nous faisons à autrui et à nous-même, tout comme nous sommes responsable de nos silences, de notre bonheur, de notre être. 

Faire sentir à autrui qu'il est responsable de sa vie est le plus beau cadeau que l'on puisse lui faire car cela met immédiatement fin à l'attente d'un sauveur, attente dans laquelle nous avons tendance à nous installer et qui nous rend si malheureux.

Ne pas être responsable c'est passer sa vie à attendre, donc ne pas vivre pleinement dans le moment présent. Cela revient à vivre endormi, comme la belle au bois dormant qui attend des années durant son prince charmant. Etre responsable c'est se réveiller et vivre à 100%

C'est ici et maintenant que le changement peut avoir lieu et nous en sommes les acteurs principaux, quand nous en prenons conscience la transformation opère réellement.

Devenir responsable c'est vivre en toute conscience.

Et n'oublions jamais qu'il ne sert à rien de se juger, restons dans la compassion envers l'autre et nous même car devenir responsable est un travail long et difficile, cela demande une acceptation totale de ce qui est.

 

Emilie Dedieu

×